Beaucoup de commerçants passent aujourd’hui par Facebook ou Instagram pour vendre leurs produits… Mais avoir un vrai site e-commerce pour votre business peut être un vrai plus à envisager ! Aujourd’hui, de nombreuses plateformes vous permettent d’en créer un rapidement : PrestaShop, Magento, WordPress, Shopify, Droopal, Joomla… Voici quelques clés pour voir si vous êtes prêt à sauter le pas !

7 raisons pour créer un site e-commerce

  • 1. le chiffre d’affaire e-commerce s’élève à plus 100 milliards d’euros et les ventes en ligne représente 9,1% du commerce de détail en France (1. Fevad 2019)
  • 2. toucher une plus large clientèle, même étrangère, pour développer votre chiffre d’affaire
  • 3. être présent partout en dehors de votre boutique physique
  • 4. vendre tout le temps : pas d’horaires d’ouverture en ligne
  • 5. vous pouvez proposer plus de produits qu’en magasin
  • 6. en ligne, le panier moyen est plus élevé : les internautes préfèrent souvent ajouter des articles supplémentaires pour avoir les frais de port offerts
  • 7. vous avez plus d’informations sur vos clients et donc plus de matière pour cibler votre marketing.

Questions pratiques à se poser avant de créer votre plateforme de e-commerce

Il existe de nombreuses plateformes de e-commerce, gratuites ou payantes, et il est important de lister au préalable vos besoins afin de choisir la plateforme la plus adaptée à vos besoins :

  • Quel budget êtes-vous prêt à investir dans une plateforme e-commerce pour la création de votre site ?
  • Avez-vous les capacités techniques pour le réaliser seul, ou aurez-vous besoin d’aide ? Dans le second cas, quelle part de votre budget pourrez-vous y allouer ?
  • La fonctionnalité Blog est-elle importante pour votre activité ?
  • Combien de références avez-vous (la plateforme choisie répondra-t-elle à vos besoins ?)
  • Avez-vous une stratégie de marketing digital et de contenus ?
  • Êtes-vous prêt à passer du temps à développer le site ?

PrestaShop

Lancée en 2005, Prestashop s’est rapidement imposé comme l’un des leaders des sites marchands en France. Elle comptait en 2018 plus de 270 000 boutiques en lignes à l’international.

Les avantages :
⦁ L’installation de PrestaShop est relativement simple.
⦁ Gestion des stocks.
⦁ Pas de commissions sur les ventes.
⦁ Large offre en termes d’applications (modules) de qualité (payants).
⦁ Une communauté de membres très active.

Les inconvénients :
⦁ Si l’installation est facile, la prise en main l’est un peu moins
⦁ Tous les thèmes ne sont pas responsives et beaucoup sont payants.
⦁ La rubrique blog proposée est plutôt sommaire.
⦁ Assistance technique payante (399€ pour 6 heures d’assistance) mais toute la documentation technique est en français.

Le prix : le service de base est gratuit, mais si vous souhaitez l’améliorer, vous payez chaque module séparément, et la note peut vite grimper.

2) Magento

Solution puissante de e-commerce, Magento a été lancée en 2008 aux Etats-Unis propose aujourd’hui plus de 240 000 boutiques en ligne. Riche en fonctionnalités (offres promotionnelles, sondage, emailing, logistique) il propose des boutiques multi-langues et multi-devises. C’est le plus complet du marché et est utilisé par de grandes marques (Nike, Nespresso…-).

Les avantages :
⦁ Possibilité d’avoir plusieurs boutiques reliées à un même compte de gestion
⦁ Présentation d’un catalogue produits très important.
⦁ Des thèmes variés et de qualité selon les domaines d’activités
⦁ Optimisation du SEO facilitée.

Les inconvénients :
⦁ L’installation est un peu compliquée pour les débutants (un développeur sera surement nécessaire)
⦁ Le back office n’est pas très ergonomique (beaucoup de fonctionnalités)
⦁ Développer un site Magento revient souvent plus cher qu’une autre plateforme.
⦁ Plateformes parfois lentes

Le prix : le CMS est gratuit, mais comme Prestashop, Magento propose des modules payants plus développés.

3) Woocommerce by WordPress

Lancée en 2011, Woocommerce est une solution open source fonctionnant sur WordPress. Elle est particulièrement adaptée si en parallèle de votre boutique vous souhaitez mettre en place une stratégie marketing de contenus. Elle représente à elle seule presque 30% des parts de marché du ecommerce mondial.

Les avantages :
⦁ Référencement naturel très efficace
⦁ Propose de multiples fonctionnalités intégrées de base
⦁ Système de gestion de contenu ergonomique et simple d’utilisation.
⦁ Nombre illimité de produits et de catégories
⦁ Grande base de thèmes gratuits

Les inconvénients :
⦁ Ce n’est pas “techniquement” un site d’e-commerce à proprement parler
⦁ Attention aussi aux plugins non officiels pouvant créer des failles de sécurité sur votre ou entrer en conflit avec l’un de vos plugin existant.
⦁ Ne pas mettre trop de plugins sous peine de votre le site fortement ralenti.

Le prix : Beaucoup de thèmes gratuits avec les fonctionnalités suffisantes pour bien démarrer. Ensuite, des plugins payants peuvent également y être ajoutés.

4) Shopify

Solution clé en main lancée en 2004 au Canada, Shopify est une plateforme e-commerce très facile à prendre en main. Elle se gère directement depuis votre navigateur internet : aucun logiciel à installer sur votre ordinateur. La plateforme propose de nombreux template gratuits, personnalisables et responsives (qui s’adapte donc à l’écran sur lequel il est vu).

Les avantages :
⦁ Outils SEO intégrés pour un bon référencement naturel de votre boutique.
⦁ Espace de stockage illimité.
⦁ Plateforme conviviale et simple d’utilisation (même pour les néophytes).
⦁ Équipe de support et d’assistance gratuite et réactive.

Les inconvénients :
⦁ La fonction blog est limitée.
⦁ Ce n’est pas une solution française.
⦁ C’est payant.
⦁ Solution SaaS : c’est un logiciel propriétaire. Entendre que vous n’êtes pas propriétaire du site.

Le prix : Shopify marche sur le principe d’un abonnement mensuel (de 29 à 299 $ soit de 19€ à 196€), et prend également des commissions sur vos ventes de 0,5 à 2%.

5) Drupal Commerce

Modularité et flexibilité : ce sont les deux maîtres mots de la plateforme Drupal Commerce. Ce module open-source rattaché au CMS Drupal s’intègre facilement et propose les fonctionnalités de base : produits, tunnel de commande, gestion des clients, gestion des devises, promotions… En module complémentaires, vous trouverez tout le nécessaire pour votre marketing : analytics, newsletter, CRM Salesforce, Wishlist…

Les avantages :
⦁ Une communauté très active autour du module
⦁ Entièrement personnalisable
⦁ Gestion de l’éditorial très avancée
⦁ Se connecte facilement à d’autres systèmes via son API Drupal.

Les inconvénients :
⦁ S’applique plus à des projets d’une certaine taille
⦁ Plus cher à mettre en oeuvre que d’autres solutions

Le prix : Version gratuite de base, puis modules payants.

6) Joomla ( VirtueMart)

Joomla propose une extension plateforme ecommerce appelée Virtuemart qui permet de créer une boutique avec un nombre de catégories et de produits illimités. On y retrouve toutes les principales fonctionnalités de base (gestion des compte client, emailing…) et vous pouvez également ajouter des modules supplémentaires : mettre un produit dans plusieurs catégories, créer des offres d’achats ou promotions particulières…

Les avantages :
⦁ Installation facile et rapide
⦁ Une grande communauté d’utilisateurs et développeurs

Les inconvénients :
⦁ Nécessite l’installation de Joomla

Le prix : La solution de base est gratuite, mais la facture peut ici aussi vite grimper avec l’ajout de fonctionnalités.

Nous vous avons ici présenter les plateformes les mieux notées, mais il en existe d’autres : Oxatis, Wwzishop, Weezbe, Eproshopping, Squarespace… Veillez à choisir celle qui vous paraît la plus adaptée à vos besoins et vos compétences techniques si vous n’avez pas d’aide de ce côté-là. A vous de jouer, mais n’oubliez pas qu’en fonction de l’évolution de votre activité, vous pourrez toujours déménager votre site vers une autre plateforme e-commerce.

Pin It on Pinterest

Share This